1. La Respiration

 " Inspirer est le premier acte à faire en entrant dans ce monde...

Expirer est le dernier acte à accomplir en quittant ce monde...

Entre temps, la vie existe en nous et nous fait vivre...

...la vie est une grande respiration qui dure...le temps d'une vie !"

Citation extraite du livre "Dharma et pensée contemporaine"

 

Le souffle c'est la vie, il est impossible de se passer de respirer plus de quelques minutes.

Une respiration profonde et suffisante permet d'approvisionner votre cerveau en oxygène. C'est cela qui vous maintient en vie, en conscience. Un taux trop bas d'oxygène dans le sang provoquera maux de tête et vertiges.


 "En devenant capable de contrôler votre respiration, c'est-à-dire ce qui donne la puissance de la vie,

vous pouvez contrôler vos sensations. Vous serez calme dans les moments stressants. Vous pourrez surmonter toute situation de tension"

 Citation de Paul Wilson

 

 La respiration traduit vos émotions, chaque fois qu'il se passe quelque chose dans votre mental, une émotion se déclenche et votre respiration se modifie : une émotion de colère et elle s'emballe, s'accélère. Une émotion de peur et votre rythme ralenti, vous avez le souffle coupé. 

 

 C'est un message que le corps envoie à votre cerveau : "plus je suis angoissé, plus ma respiration se modifie et cette modification, qui témoigne de mon angoisse, augmente mon angoisse. Si bien que je suis angoissé par ma respiration d'angoisse"


 Comment respirez-vous ?

 

 Accordez-vous un instant et observez votre respiration : 

Debout

 Mettez-vous debout, les deux pieds bien posés à plat sur le sol, placez une main sur le ventre et l'autre dans le bas du dos, fermez les yeux, et observez votre respiration sans rien changer.

Quelles parties de votre corps bougent ?  Se soulèvent ? Descendent ? A quel rythme ? 

Puis

Allongés

 Couchez-vous sur le sol et observez votre respiration. Ne cherchez pas à la modifier, observez, soyez conscient de son rythme. 

Puis

Assis

Asseyez-vous sur une chaise et observez votre corps respirer. Prenez le temps de comprendre la façon dont vous respirez.

 

Nous avons le plus souvent une respiration "haute" au niveau du haut de la cage thoracique, or il a été démontré qu'une respiration abdominale apporte santé et calme.


Extrait site web : sabine PERNET
Extrait site web : sabine PERNET

 

 

 

 

Revenir à une plus

juste respiration 

Mode d'emploi d'une respiration correcte : posez une main sur le ventre et l'autre sur votre poitrine

  •  Si la main posée sur la poitrine bouge plus que celle posée sur le ventre : c'est que vous avez tendance à bloquer le souffle en haut des poumons et à ne pas utiliser toutes votre capacité respiratoire.

Sur la prochaine respiration, expirez par le nez aussi profondément que possible comme si vous chassiez l'air du fond de vos poumons. Ensuite, inspirez calmement et longuement par le nez, jusqu'à ressentir votre poitrine puis votre ventre se soulever. Continuez quelques minutes.

  •  Si en inspirant, vous rentrez le ventre et gonflez le thorax puis en expirant, vous sortez le ventre : c'est que votre respiration est inversé.

Pour respirer à l'endroit : 

Mettez-vous debout, les deux pieds bien posés à plat sur le sol, une main sur le ventre et l'autre dans le bas du dos, appuyez sur votre ventre avec la main, tout en expirant, en soufflant l’air comme un ballon qui se dégonfle.

 Lorsque vous serez "à bout de souffle"automatiquement le ventre se gonflera en même temps que vous inspirerez.

 

Exercez-vous le temps qu'il faudra pour rendre cette respiration automatique, vous mettrez ainsi plus d'air dans vos poumons, plus d’oxygène...et donc plus d'énergie.


 Une respiration juste, lente et profonde, agit comme un "véritable aspirateur" en éliminant toute trace de toxines de votre système sanguin.

 

Elle améliore le fonctionnement du cœur, du cerveau et de vos muscles et effectue un véritable massage des organes digestifs, facilitant ainsi l'assimilation des aliments.

 

Elle est un véritable atout pour diminuer le stress, pour gérer votre mental et vos émotions et améliorer ainsi votre détente.

 

Une respiration saine prendra toujours son origine dans l'abdomen, le Hara, (le Tanden).


Les 3 respirations
Extrait site web : Laetitianergies

 La respiration abdominale ou respiration énergétique

 Pendant 5 jours, choisissez une position confortable :  debout, assis ou couché.

Respirez avec le ventre : imaginez une fleur sur votre ventre (dans le Hara : 5 cm sous le nombril) qui s'ouvre à chaque inspire et se ferme à chaque expire. Soyez bercé par le rythme lent et régulier de votre ventre, observez la fleur qui s'ouvre et qui se ferme. Faîtes cette respiration 10 fois par jour si possible. 

 

La respiration abdominale contrôlée

A partir du 6ème jour et ce pendant les 5 jours suivant, toujours dans la position qui vous convient le mieux : debout, assis ou couché.

 Mettez une main sur votre abdomen (5 cm sous le nombril) et l'autre dans le bas du dos, appuyez sur votre ventre avec la main, tout en expirant, en soufflant l’air comme un ballon qui se dégonfle.

 Lorsque vous serez "à bout de souffle"automatiquement le ventre se gonflera en même temps que vous inspirerez, comme un ballon qui se gonfle.

Respirez...  vous allez augmenter progressivement l'amplitude de la respiration, toujours par le ventre. Le ballon va devenir de plus en plus gros à gonfler et se dégonfler...

Comptez 10 respirations en prenant bien conscience de toutes les sensations que libèrent cet exercice.

  

La respiration complète

 A partir du 11ème jour et ce pendant les 5 jours suivant, toujours dans la position la plus confortable pour vous.

Faîtes une respiration complète (en 3 temps) : 

  • Videz l'air dans vos poumons, inspirez dans votre ventre, comme vu précédemment,
  • puis montez l'air dans votre thorax,
  • puis dans votre gorge,
  • et enfin ouvrez la bouche pour en rentrer encore un peu dans votre bouche.
  • Retenez l'air quelques instants...
  • Soufflez... d'un coup bref.
  • Si vous le souhaitez, en expirant, vous pouvez visualiser toutes les pensées négatives qui s'évacuent de votre corps. 

 Comptez 10 respirations en prenant bien conscience de toutes les sensations que libèrent cet exercice.


 La Cohérence Cardiaque

 Comme on l'a vu, votre cœur vit au rythme de vos émotions. Un coup de stress intense et ses battements s'accélèrent, un sentiment de joie et votre respiration s'apaise.

 

C'est pourquoi, il est important que le plus souvent possible, les battements de votre cœur soient "cohérents", qu'ils aient le même rythme, cela va permettre d'aider votre cerveau à lutter contre la dépression, le stress et acquérir ainsi sérénité et bien-être.

 

Je vous invite à faire l'exercice ci-dessous de "cohérence cardiaque", de la vidéo YouTube de Alain PHILIPPE, pendant au minimum 5 jours, respirez au rythme du petit cœur rouge.

Faîtes-le le plus souvent possible.


 La respiration alternée par le nez

 Pendant 5 jours, le plus souvent possible :

  •  Inspirez doucement par la narine droite, en bouchant la narine gauche avec votre doigt et expirez par la même narine (droite),
  • puis inversez : inspirez par la narine gauche en bouchant avec le doigt la narine droite et expirez par la même narine (gauche),
  • Alternez les 2 narines pendant 10 à 15 respirations.
  • Puis inspirez et expirez avec vos 2 narines.

Observation  :

  • si vous allongez votre phase d'inspiration, vous serez plus dynamique.
  • si vous  prolongez la phase d'expiration, vous serez plus détendu.

Restez attentif aux mouvements de votre diaphragme, gonflez bien le ventre.


La respiration lors d'un effort

 "Quand nous relions notre respiration à l'acte, nous obtenons un résultat sans fournir d’effort" Georges Charles

 

L'inspiration, de tendance yin, correspond à tout ce qui va aller vers l'intérieur : s’ouvrir, se relever, monter, lever un bras...

L’expiration, de tendance yang, correspond à ce qui va à extérieure : descendre, se baisser, s’asseoir, refermer, se pencher, agir.

 

Je vous invite à vivre l'expérience de la respiration :

  • lacez vos chaussures, comme à votre habitude, observez...
  • maintenant, baissez-vous (yang) et lacez vos chaussures en expirant et relevez-vous (yin) en inspirant, 

Vous observerez que vos mouvements s’effectueront sans peine... Si au contraire, vous vous baissez en inspirant, vous allez progressivement vous épuiser, cela peut même provoquer de l’énervement, et si votre physique est momentanément fragile, provoquer une dorsalgie, voir blesser votre plexus...

 

Pensez le plus souvent possible à associer votre action à votre respiration. 


Extrait site web : lemondes'éveille.com
Extrait site web : lemondes'éveille.com

 

 

 

 

 

La respiration consciente

 

 

 La respiration consciente pour apaiser le mental et revenir à l'essentiel, ici et maintenant.

 

En prenant conscience de vos inspir et expir, vous prendrez conscience de votre corps, en respirant consciemment, vous ramènerez votre esprit ici et maintenant.

 

 Comment pourriez-vous être véritablement à l'écoute d'une autre personne si vous n'êtes pas capables de vous écoutez vous-même ?

 

La respiration de pleine conscience permet de vous aider à prendre soin de vos émotions, avant que vos pensées négatives vous submergent et vous fassent souffrir. Elle permet de calmer ce mental qui s'emballe.

 

Dès que vous percevez que votre esprit est emporté par une douleur vive, il est essentiel que vous reveniez à votre inspiration et expiration, détendue et paisible.

il est essentiel d'accepter cette sensation douloureuse telle qu'elle est, en prenant soin de ne pas vous  laissez emporter par elle, ni laissez croître votre agitation.

 Soyez attentif, observez-là, veillez à ne jamais combattre la douleur car ce serait lutter contre vous-même.

 

Et alors seulement, quand émergera des sensations douloureuses, vous serrez à même de les apaiser en revenant à votre inspiration et à votre expiration.

 

Cet article est inspiré des livres : 

  • "L'auto bienveillance" de sylvie Sarda
  • "Méditer" de Ken A. Verni
  • "Initiation à la méditation" de Hubert Kerjean
  • "10 minutes pour soi" de Françoise Réveillet

Maintenant que vous savez parfaitement contrôler votre respiration.

Je vous invite à essayer la méditation,  à découvrir la pleine conscience, à travers mon prochain article  "2. la pleine conscience".