8. Exploitez vos capacités

Soyez convaincu que vous êtes capable de réussir et vous réussirez. A l’inverse, soyez persuadé que vous n’êtes pas capable et vous échouerez.

Il y a en permanence interaction entre vos croyances sur vous-mêmes et vos capacités.

Réaliser par l’expérience que l’on est capable,

crée ou renforce automatiquement la croyance

que l’on est effectivement capable. 



 Prenons un exemple :

Vous expérimentez une nouvelle activité sportive et vous la réussissez.

Observez comment cette expérience vous procure du plaisir, des satisfactions, voire même une certaine fierté.

Vous découvrez par cette nouvelle expérience, de nouvelles capacités et cela vous encourage à retenter de nouveau défi. Cela vous a donné confiance en vous.

Et vous voilà en route avec un atout de plus dans votre jeu… 

 

Prenons un autre exemple :

Vous avez envie d’essayer une activité sportive, mais il y a un mais : vous êtes persuadé que vos talents en la matière sont très limités, voire inexistants. Cela peut venir d’une expérience tentée et échouée qui vous a valu des critiques ou des moqueries, ou bien simplement au fait que ce domaine inconnu vous effraie quelque peu. Toujours est-il que vous ne croyez pas en votre capacité d’y briller ou même d’en retirer des satisfactions.

 

Que va-t-il se passer ?

  • Soit vous renoncez avant même d’avoir essayé,
  • soit vous essayez néanmoins,

mais votre conviction négative est si forte que les résultats vous procurent effectivement plus de déceptions que de satisfactions, aussi préférez-vous ne pas insister…

 

Et pourtant, il est plus que probable que vous avez suffisamment de dispositions pour pratiquer cette activité et en retirer des satisfactions, il vous manquait seulement de croire en vos capacités pour réussir.

 

Nous pouvons voir ici, l’impact de vos croyances, le rôle de vos éducateurs. En quelques paroles, ils peuvent vous donner confiance en vous et vous faire aimer la matière qu’ils enseignent, ou au contraire vous faire croire que vous êtes incapables en cette matière et vous en dégoûter à tout jamais…

 

Toutes réussites, toutes confiances en vos capacités dépendent de vos croyances limitantes ou encourageantes.


Des ressources disponibles à tout moment

 

Vos ressources sont :

  • Pour une part de l’ordre de votre « héritage » : vous avez tous par nature des facultés d’apprentissage, un potentiel de générosité et d’affection et des qualités humaines en quantité.
  • D’autre part de l’ordre de votre vécu : vous acquérez et développez des connaissances, des savoir-faire tout au long de votre existence. Tout ce que la vie vous apprend est stocké dans vos mémoires ; ce savoir, cette expérience vécue constituent une large part de vos ressources.

Cette mémorisation se réalise en grande partie à un niveau inconscient. Comme une partie de vous-même dépositaire de tout ce que vous avez appris depuis votre naissance. 

 

1. Vos capacités « Expériences», acquises, stockées

Cet acquis, outre qu’il peut être stocké à un niveau inconscient, peut être utilisé plus ou moins consciemment. Il vous est en effet possible de réaliser des choses complexes sans en être pleinement conscients.

 

Ainsi, il est arrivé à tout conducteur automobile de parcourir des kilomètres en pensant à tout autre chose. Cette « conduite automatique » est rendue possible du fait que la capacité du conducteur à conduire est entièrement assurée par ses mémoires inconscientes, sans recours ni à l'intellect ni à la réflexion.

 

Cette expérience démontre bien que vous pouvez faire confiance à votre inconscient pour mettre à votre disposition toutes vos capacités qui sont stockées dans votre mémoire.

 

2. Vos capacités « Héritages », innées

Des talents qui se révèlent à la moindre occasion, pour peu que vous les laissiez s’exprimer, comme dans l’exemple où il s’agissait d’essayer une nouvelle activité. Chacun de vous a pu s’apercevoir maintes fois au cours de ces expériences qu’il disposait de ressources restées jusque-là insoupçonnées.

 

Vous pouvez donc en conclure que votre inconscient recèle d’immenses possibilités, aussi bien acquises qu’innées, disponible à tout moment : il vous suffit de vous tourner vers votre inconscient pour qu’il vous fournisse les ressources nécessaires à votre réussite.

 

Plus vous avez confiance en votre inconscient, plus il peut vous livrer facilement ses richesses. Croyez en vous.

 

Votre inconscient dispose d’une compréhension de la vie et de ses phénomènes qui lui est propre ; Vous lui devez notamment tout ce que vous appelez intuitions (pour plus de détails, je vous invite à lire mon article "reconnectez-vous à votre intuition")prémonitions, flair, « feeling », dont l’interprétation n’est pas toujours aisée, mais qui se révèlent bien souvent pertinents.



Dialoguez avec votre inconscient

 

1. Identifiez les ressources qui vous sont nécessaires. Voici quelques exemples de ressources

 

  • de l’assurance pour prendre la parole en public
  • de la mémoire et de la concentration pour préparer un examen
  • de la patience pour mener à bien un travail long et minutieux
  • du calme, de la tolérance et de la confiance en vous pour régler un conflit
  • une idée géniale pour résoudre un problème ou pour créer
  • une intuition, du bon sens, de la logique pour prendre une décision
  • des réflexes aiguisés, de la résistance, de la souplesse pour une épreuve sportive…


2. Mettez-vous en état de relaxation physique et mentale, recentrez-vous sur vos sensations physiques et subtiles.

3. Ressentez les sensations agréables qui se manifestent automatiquement lorsque vous êtes dans cet état de conscience. Sentez-vous bien, savourez ces retrouvailles avec vous-même. Considérez alors que vous êtes en relation avec votre inconscient.

4. Il vous reste à vous adresser à votre inconscient comme à un ami très sûr, disposant de grandes facultés. Entrez en dialogue intérieur et demandez-lui de mettre à votre disposition les ressources nécessaires, pour un moment déterminé.


5. Remerciez par avance votre inconscient de sa collaboration. Vous vous remerciez en fait vous-même : cela peut paraître étonnant, mais c’est pourtant là quelque chose d’important, cela scelle en quelque sorte l’alliance entre le conscient et l’inconscient et ancre en vous la confiance que vous vous accordez.


6. Vous pouvez revenir tranquillement à l’état de conscience « actif ».

 

 

Rappelez-vous que :

  • Les ressources que vous pouvez demander à votre inconscient sont (déjà) en vous
  • Votre inconscient ne prend pas en compte la négation, votre demande doit toujours être en mode positif.

Ne craignez pas de tâtonner ou d’échouer : il n’y a pas d’échecs, il n’y a que des leçons. Aussi, n’hésitez jamais à réessayer, la confiance se développera peu à peu. Une fois reconnectez à vos ressources, il vous reste à les utiliser. 


Reconnaître vos capacités

 

Faites une liste des caractéristiques que vous aimez en vous : qualités physiques ou morales, capacités intellectuelles, talents, savoir-faire, compétences particulières...

Mettez-la à jour chaque fois que vous repérez une nouvelle, même infime soit-elle.

 

Exemples de capacités :

Actif, Adaptable, Aimant, Altruiste, Affectueux, Appliqué, Autonome, Audacieux

Bienveillant, Courageux, Fantaisiste, Fiable, Chaleureux, Consciencieux , Coopératif

Créatif, Cultivé, Tendre, Débrouillard, Diplomate, Efficace, Lucide, Naturel, Enthousiaste

Loyal, Optimiste, Organisé, Indulgent, Honnête, Indépendant, Généreux, Gai

Franc, Intuitif, Prévenant, Persévérant, Prudent, Serviable, Sincère, Astucieux, Respectueux

Responsable, Déterminé, Rassurant, Dévoué, Ouvert, Réaliste, Vaillant, Tenace

Positif, Rationnel, Imaginatif...


Prenez conscience de vos réussites

 

Rappelez-vous toutes les activités que vous avez pratiquées avec plaisir, même il y a longtemps (loisirs, professionnel …) même les plus futiles. Notez-les toutes.

Cela va vous permettre de mettre en évidence certaines de vos ressources (soyez sûr que vous en avez encore bien d’autres…).

Une autre façon de faire apparaître vos ressources est de prendre conscience de la manière dont vous avez mené à bien vos réussites, dans quelque domaine que ce soit.

 

Exercice :

  • Mettez-vous en état de relaxation : respirez calmement, détendez vos muscles, souriez...
  • Rappelez-vous une de vos réussites, dans n’importe quel domaine.
  • Repérez les différentes étapes de son déroulement depuis son origine, ainsi que les atouts personnels que vous avez utilisés (par exemple : imagination, faculté d'adaptation, audace...).
  • Mettez-les en conscience en détaillant les différentes étapes pour y parvenir.

Prenons un exemple :

Réalisé un repas d’anniversaire

Comment avez vous procédé, à partir du moment où vous avez eu l’idée de faire ce repas ?

Étapes

Vous avez l’idée de faire le repas. Vous commencez à imaginer les invités autour de la table, le style de repas, l’ambiance…

 

Vous contactez vos invités et convenez de la date et du lieu

 

Vous établissez peu à peu le menu, consultez des livres de recettes, envisagez, notez les achats à effectuer

 

Vous faites votre marché, et au vu des produits, vous changez de menu au dernier moment

 

Vous vous mettez aux fourneaux pour préparer le repas

 

Vos invités arrivent, la soirée se déroule dans une excellente ambiance, vous recevez des félicitations pour votre repas

 

Vous savourez votre réussite !

Ressources

Intuition, imagination, ouverture au plaisir, à la convivialité

 

 

Sens relationnel, sens de l’organisation

 

 

Culture gastronomique, mémoire et organisation pour accéder à la documentation

 

Faculté d’adaptation

 

 

 

Savoir-faire culinaire, organisation

 

 

Sens de l’accueil, bonne humeur, facultés d’animation, ouverture au dialogue…

 

 

Bienveillance envers vous-même !


  • Ressentez pleinement le bien-être que vous procure cette remise en mémoire consciente, volontaire.
  • Faites l'inventaire des ressources, des capacités personnelles que vous avez utilisées pour atteindre cette réussite.

Détaillez les différentes étapes pour réussir une tache vous donnera confiance en vous, Cela va vous permettre de mettre en lumière toutes vos capacités.



Apprenez de vos échecs

 

Vos ressources découlent d'expériences qui peuvent être agréables ou désagréables, réussies ou non.

Vos erreurs, vos « échecs » apparents vous apprennent beaucoup si vous savez en tirer les leçons.

 

Par exemple, vous avez pu développer :

  • du courage,
  • de la ténacité,
  • de la prudence,
  • une perception plus claire de vos limites du moment,
  • vous avez appris à déceler les risques de certaines situations
  • ou les traits de caractère de certaines personnes…

Réaliser par l'expérience « ce qu'il ne faut pas faire »

permet de comprendre - ne serait-ce que progressivement –

« ce qu'il faut faire »

 

Rappelez-vous que vous avez le droit de ne pas réussir pleinement ; ce qui serait dommage, ce serait de ne pas essayer, ou de cesser d’essayer.

Autorisez-vous à utiliser toutes vos qualités, et plus encore la découverte de celles que vous n’avez pas encore détectées, ces qualités ignorées que vous allez avoir la joie de voir émerger bientôt…


Créez de nouvelles ressources par la technique de l'ancrage

 

Supposons que vous ayez besoin d’une ressource telle que la confiance en vous.

  • Mettez-vous en état de relaxation intérieure.
  • Remémorez-vous alors une situation vécue lors de laquelle vous avez pu expérimenter de la confiance en vous-même, ou bien imaginez, créez de toutes pièces une telle situation.
  • Puis ressentez intensément les sensations agréables qui sont liées à cette confiance.
  • Visualisez alors une image aussi précise que possible, un « instantané » de la situation imaginée ou remémorée. Gardez soigneusement cette image en mémoire.

Cette image, sera désormais associée à la fois à la ressource de confiance et à la sensation agréable ressentie, et ceci d'autant plus fort que cette sensation agréable aura été intense. 

Votre ancre positive est constituée.

Il vous suffira par la suite de rappeler au besoin, quel que soit le moment, cette image à votre esprit pour que la sensation agréable soit réactivée, et vous trouver en état de confiance.

 

Vous pouvez également ancrer ce moment avec un geste : vous pouvez par exemple, au lieu de visualiser une image, serrer le poing ou toucher d’une main votre autre bras. C’est alors ce geste que vous aurez à reproduire pour activer votre ancre.

 

Vous pouvez aussi utiliser le sens de l’audition et associer l’état interne à un mot que vous prononcerez mentalement ou à haute voix pour la réactivation. N’hésitez pas à tester différentes possibilités pour savoir laquelle vous réussit le mieux. 


Cet article m'a été inspiré du livre :

  • « Comment développer vos ressources personnelles » de Francis Delval.

Nous venons de mettre l’accent sur l’importance de croire en vous, en vos capacités.

Je vous propose pour le prochain article d’aller explorer toutes "ses croyances qui vous encombrent" et vous empêche d’avoir confiance en vous.


Écrire commentaire

Commentaires: 0